1933-441945-481949-571958-711972-921992-94Au Musée


1992-1994 - La fin d'une vie : un voile noir retombe sur les oeuvres

Sarajevo

Obsédé par les conflits qui éclatent à travers le monde, le peintre attribue des noms évocateurs, échos lointains de l'actualité immédiate ("Karabakh", "Sarajevo" (1993), "Irak",etc.), à des compositions sombres dont les éléments se désagrègent progressivement. Quelques rares éléments figuratifs subsistent, avant de disparaître dans le complet anéantissement de l'abstraction. Le pessimisme du peintre, atteint par une maladie qui le fait souffrir au quotidien, s'exprime aussi par le noir de fumée dont il recouvre ses compositions, jusqu'à les faire disparaître. Ses forces déclinantes l'incitent à privilégier des collages de petits formats.
Un dessin préparatoire restera sur sa table de travail, ultime projet abandonné : on y voit un éparpillement de petits morceaux colorés, comme une vie qui s'effrite.

 

Le découpage chronologique proposé ci-dessus, est volontairement simplifié. Il ne sert qu'à donner quelques points de repères dans une oeuvre riche et variée.
Quand on prend en considération les divers supports utilisés par l'artiste, (dessin, peinture, sculpture), on comprend qu'il n'y a pas de ruptures brutales entre les oeuvres de telle ou telle période apparemment très différentes, mais une perpétuelle évolution, due à une recherche constante.

 

En 1995, Madame Marguerite Toulouse a fait don de 40 tableaux de Roger Toulouse au musée des Beaux-Arts d'Orléans qui détenait déjà d'autres oeuvres. Les musées d'Agen et de Quimper présentent également des oeuvres du peintre.

Copyright 2010 - Gérald Rodaro - gerald.rodaro@free.fr